ROLANDO TORO ARANEDA

Rolando Toro Araneda est né le 19 avril 1924 à Conception, au Chili.

Dès l’âge de 20 ans il est instituteur. Un instituteur pas comme les autres, qui emmène les enfants au petit matin au bord de l’océan, ou voir une vache vêler, et leur propose ensuite d’exprimer ce qu’ils ont ressenti par la peinture, le dessin, la poésie,… Une pédagogie basée sur l’expérience partagée avec nos semblables et sur l’expression.
A cette période il a ses premières intuitions de ce qui deviendra la Biodanza, qu’il exprime dans une lettre adressée à sa femme Pilar.

Quelques années plus tard, il assume la chaire de Psychologie de l’art et de l’expression à l’Institut d’Esthétique de l’Université Catholique du Chili.
Puis il devient professeur au Centre d’Anthropologie Médicale de l’Ecole de Médecine, où il réalise de nombreuses recherches sur l’expression de l’inconscient et sur les états d’expansion de conscience.
Entre les années 1966 et 1973 il commence ses expériences en Biodanza (alors appelée Psicodanza), notamment auprès des malades de l’Hôpital Psychiatrique de Santiago et des étudiants de l’Institut d’Esthétique.
Au début des années 70, il est nommé Professeur Émérite de l’Université Ouverte Interaméricaine de Buenos Aires
A partir de 1976, il s’installe au Brésil et commence à enseigner la Biodanza à Belo Horizonte, Brasilia et São Paolo.

La Biodanza est introduite en Europe en 1984 par sa fille Veronica Toro et son mari Raul Terren, ainsi qu’Hélène Lévy Benseft. En 1990 Rolando Toro Araneda vien s’installer à Milan, en Italie, d’où il promeut l’expansion du mouvement de la Biodanza dans toute l’Europe.
Dans le but de veiller à la coordination du mouvement et à sa cohérence, il crée l’IBF, « International Biocentric Foundation ». Il retourne au Chili en 1997, d’où il coordonne les activités du mouvement de la Biodanza dans le monde entier.

Rolando Toro Araneda est décédé le 16 février 2010 à Santiago.
Jusqu’à la fin de sa vie il a continué ses recherches et ses apports à la Biodanza qu’il décrit comme « Une nouvelle Pédagogie de l’Art de Vivre » et dont les multiples applications constituent ce qu’il a défini comme « l’Education Biocentrique ».

Poète, peintre et musicien, il a publié différents recueils de poésie et essais de psychothérapie, et a réalisé des expositions de peinture au Brésil, en Italie et en France. Mais selon ses propres paroles, sa vocation intime est restée la poésie, et il a conçu la Biodanza comme une « Poétique de la rencontre humaine ».

Publicités